Fondements de la pratique de Pascal Beaugrand, médiateur familial (D.E).

Depuis plus de 20 ans, je tente d’unifier tous les aspects de ma vie.
En tant que professionnel, la place de médiateur familial est celle à laquelle j’ai abouti.
J’y mobilise, comme moyens, une supervision personnelle régulière, dans la continuité d’un travail psychothérapeutique intense, et l’analyse de ma pratique de médiateur en groupe de pairs.
Cette double implication individuelle et groupale permet un éclairage très large de toutes les résonnances personnelles que suscitent les situations qui me sont confiées par les personnes.
Il y a alors une dialectique des effets de ces résonnances sur mon évolution humaine, et de leurs implications en termes de positionnement professionnel et de ma responsabilité à tenir un cadre et animer un processus de médiation.
Mon effort porte sur une cohérence fonctionnelle entre les aspects intrapsychique, conjugal, familial, interpersonnel, spirituel, philosophique et professionnel de ma vie.
Philosophiquement, je travaille à incarner cette cohérence, entre autre grâce à la philosophie de la Joie que Benedictus Baruch de Spinoza développe dans son « Ethique ».
Je ne dis donc pas que j’y parviens, mais que j’en fais mon « honnête tentative ».
Or, je viens de finir la lecture de « l’éloge du conflit », de Miguel Benasayag, philosophe et psychanalyste et Angélique del Rey, professeur de philosophie, qui s’appuient également, entre autres, sur cette base.
Je vous recommande, bien sûr, la lecture de cet ouvrage qui me semble pouvoir être une ressource précieuse dans le contexte actuel de l’évolution des différentes formes de « médiations », afin de mieux définir et communiquer le cœur de mon utilité sociale en tant que médiateur familial diplômé d’Etat.
Ainsi, les auteurs de « l’éloge du conflit » tissent, au cours de la construction de leur argumentation philosophique, dont ils entendent une pratique possible, des interactions entre différents niveaux.
Niveaux politique, philosophique, juridique et psychologique sont ainsi intriqués dans leur ouvrage.
Je choisis donc de vous en proposer une lecture au travers de ces différents thèmes.
Enfin, je vous présenterai mon témoignage, basé sur ma pratique professionnelle intense et quotidienne, de la vie de cette approche positive du conflit dans l’espace et le temps de travail que je propose en tant que médiateur.