Concordia

Le 7 juillet 1790, Louis-Joseph Prugnon, avocat au parlement de Nancy, adressait ce discours du haut de la tribune de l’Assemblée nationale :

 » Rendre la justice n’est que la seconde dette de la société. Empêcher les procès, c’est la première. Il faut que la société dise aux parties : pour arriver au temple de la justice, passez par celui de la Concorde. J’espère qu’en passant vous transigerez.  »

La définition du dictionnaire de « concorde », bâtie sur le latin « concordia » désigne « l’union des coeurs et des volontés; qui produit la paix. »

Offrir un cadre et des compétences pour que la paix ait une possibilité de commencer à être produite constitue tout l’enjeu de mon offre de service.

Votre création commune sur-mesure pourra éventuellement être homologuée par le Juge aux Affaires Familiales en cas de séparation si vous êtes parents.